Lyme, ses vecteurs, prévention et accompagnements naturels

Je vous fais un petit résumé de ce qu’il est important de savoir… La maladie de Lyme n’est pas
reconnue en France.
  1. Les vecteurs de Lyme​​
    Les tiques, oui ! Mais pas que…. leurs larves aussi et araignées, moustiques, taôns, aoûtats, mélophages, puces… sembleraient l’être également ! Mais toutes les tiques et autres insectes ne sont pas infectés non plus !
    On soupçonne aussi une transmission de la mère à l’enfant, par les relations sexuelles (chlamidiae, un des co-infectants de Lyme, est sexuellement transmissible), par les transfusions sanguines…
  2. Piqué ? Comment sait-on si l’on est porteur de Borrélia ? S’il y a un érythème migrant (cercles concentriques sur une grande surface : jusqu’à 30 cm, ne pas confondre avec la petite inflammation due à la piqûre comme pour tout autre insecte), pas de doute, ils sont le signe du conflit entre Borrélia, ses co-infectants et les lymphocytes. Dans ce cas, consulter un médecin au plus vite. Mais, dans  30 % des cas, il n’y a pas d’érythème migrant. Lyme peut être asymptomatique jusqu’à 10 ans après piqûre…. Borrélia n’est pas toute seule, il y a des dizaines de co-infectants, avec des symptômes fluctuants et très différents d’une personne à l’autre, donc difficiles à identifier, des réactivations lorsque le système immunitaire est affaibli, d’où l’errance médicale. Le test Elisa n’est pas assez sensible… Il a été abandonné par la plupart des autres pays. En cas de symptômes « bizarres », changeants, d’errance médicale, de prise d’anti-dépresseurs, parce que « c’est dans la tête », il peut être bon de consulter un médecin sensibilisé à la maladie.
  3. La difficulté, dans cette maladie, est que la Borrélia n’est pas seule… D’une part, elle est entourée d’un biofilm qui la rend très peu vulnérable aux antibiotiques, et d’autre part, elle est accompagnée de dizaines d’autres co-infectants, virus, parasites…
  4. On peut obtenir une rémission, pour cela il faut combiner traitements allopathiques, antibiotiques et accompagnements naturels (huiles essentielles, traitements anti-parasitaires, homéopathie, hygiène de vie et toutes solutions permettant d’avoir un système immunitaire le plus performant possible. Total Reset, en rééquilibrant le terrain, en énergétique permet d’avoir de bons résultats.
  5. Le mieux, c’est la prévention… Une bonne hygiène de vie, pour un bon système immunitaire… Et pensez :
  • à vous protéger, quand vous sortez… vêtements légers, mais longs et couvrants. Voici un mélange en homéopathie qui réduit les risques de piqûres : caladium seguinum 7CH, ledum palustre 7CH, calcarea phosporica 7 CH 3 granules, 3 fois par jour ou Peros Tick du Labo Loën en phyto-aromathérapie, 1 à 3 doses 2-3 fois par jour.
  • à vérifier votre peau en rentrant de promenade, n’oubliez pas les cheveux !
  • à toujours retirer une tique le plus tôt possible et avec un tire tique (car avec une pince à épiler, en appuyant dessus, elle rejette de la salive)
  • à mettre sur la piqûre un mélange huile/huiles essentielles immédiatement et pendant plusieurs jours, 2 fois par jour, (une noisette d’huile et une goutte de chacune de ces huiles essentielles : origan, antibactérien très puissant et large spectre, tea tree, antifongique en plus, ravintsara, antiviral, et lavande vraie pour adoucir)
A l’approche de l’été, prenez soin de vous, protégez vous !
Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à prendre rendez vous !



Access Bars®

Je suis tombée dans la marmite Access Bars® il y a un peu moins d’un an. J’étais en quête d’une méthode de thérapie brève permettant de libérer les émotions.

Expérimentation

J’ai besoin d’expérimenter avant de proposer une nouveauté au cabinet. J’ai testé, après ma formation, sur mon entourage, mes enfants, pré-adolescents. Après trois séances sur chacun d’eux, j’ai vu des changements dans leur façon d’appréhender le monde.

Ma fille, hypersensible, toujours dans le doute, la culpabilité, les angoisses, avait de grosses difficultés à faire des choix, pour elle. Je l’ai vu prendre de l’assurance et s’engager, tant physiquement dans ses activités sportives, que mentalement, dans un choix d’orientation.

Mon fils quant à
lui, a essuyé un premier échec cuisant dans son vœu d’entrer en section sportive. Il s’ennuyait en classe et le faisait bien sentir à l’équipe enseignante. Et la sanction est tombée. Au lieu d’entrer dans un schéma classique de sensation d’injustice, il a pris beaucoup de recul, n’est pas entré dans la colère, a accepté de voir le côté positif de cet échec et a adapté son comportement avec conscience pour atteindre son objectif à la rentrée prochaine. Tous les deux, à 14 et 12 ans, ont gagné en conscience et maturité, d’une manière exceptionnelle pour leur jeune âge.

Quant à moi, avec mon planning d’hyperactive hypersensible, je suis devenue accro, les séances Access Bars® font aujourd’hui partie de mon hygiène de vie !

Mise en pratique au cabinet

Forte de ces expériences, j’ai commencé à le proposer au cabinet, lorsque je sentais que ce serait une belle contribution pour le client. Et… les résultats sont allés au-delà de mes attentes ! Chez beaucoup, immédiatement en fin de séance, j’ai pu observer une sérénité retrouvée, des traits détendus, une respiration plus fluide. Et sur la durée, un meilleur sommeil, un plus grand détachement…

Et l’aventure continue…

Les séances se sont multipliées rapidement par le bouche à oreille… Alors, j’ai décidé de continuer à me former pour être facilitatrice et transmettre ce processus puissant à toutes les personnes qui veulent l’offrir à leur entourage, échanger et le recevoir aussi souvent qu’elles le souhaitent.

Et aujourd’hui, j’ai aussi enfin mis à jour mon site internet pour l’intégrer officiellement à mes pratiques ! Dans moins d’un mois, je serai en plus facilitatrice et j’organise ma première formation certifiante Access Bars® le samedi 15 juin, à Valence. D’autres dates prévues en juillet/août !

 

 

 



Mutuelles qui remboursent la naturopathie

Liste des mutuelles qui remboursent les soins de naturopathie

(Certaines mutuelles remboursent aussi les compléments alimentaires, sous conditions :
renseignez vous auprès de ces mutuelles)

ABELA ASSURANCES : boulevard du 4 septembre BP 26,  38501 Voiron CEDEX
tel : 0 805 814 815  ; site web : www.abela.fr/index.php

ADREA : site web : www.adrea.fr/particulier

ALIANS (contrat medinat : spécialisé dans les médecines complémentaires)
2 rue de la Roquette – Passage du Cheval Blanc- 75 011 Paris
tel : 04 53 06 85 83 ou 04 91 73 50 87 (Anne-Marie GROSJEAN)

APRIL : site web : www.april.fr

AXISLIANS (Contrat MEDINAT- Mutuelle REPAM – spécialisé dans les médecines complémentaires, assureur de l’Omnes depuis plus de 15 ans)
complémentaire Medinat/Santé Hospitalisation
Site Web : www.myassurance.eu ; Christelle Werbrouck – Email : c.werbrouck@axisalians.eu – Tél : 01 60 42 72 72

ALPTIS ASSURANCES, 25 Cours Albert Thomas – 69445 LYON CEDEX 03
Tél : 04 72 36 16 20 ; web : www.alptis.org

ASSUREMA/SPHINX : site web : www.sphinx-solutions.fr

BIO SANTE : Autrement Demain CO evolution 102 RUE DE LA JOANNA 69126 BRINDAS
Tél : 04 78 45 27 96  ; site web : www.econo-ecolo.org

CABINET D’ASSURANCE SAFEWAY /Mutuelle BIO SANTE
 9, Rue d’Hanoï – 69100 Villeurbanne
Tél : 08 25 02 07 50 / 04 72 10 12 40 / Fax. 04 72 07 98 62
Site web : www.safeway.fr/mutuelle ; Email : safeway@wanadoo.fr

CAP ASSUR (gamme cap vert, thérapeute agrée ACSA INTERNATIONAL)
51 quai Vauban 66000 PERPIGNAN
Tél : 0800 160 166 ; site web : www.cap-assur.com

Cap Vert : ALIAS ASSURANCES / CAP VERT
124 Rue du Régiment de Bigorre, 65000 Tarbes
Tél : 05 62 44 37 42 ; web : www.mutuelle-capvert.com ; mail : contact@mutuelle-capvert.com

CCMO partenaire GICARE, 24 Rue Saint Lazare 75009 Paris
Tél : 01 53 21 95 17 ; site web : www.ccmo.fr  ; email : marianne.stoia@wanadoo.fr

CEGEMA DOSILIA : site web : www.libreassurances.fr/cegema-dosilia

CREDIT MUTUEL / Contrat Réflexe Prévention :  Numéro vert : 0 825 01 02 02

DOLCE MEDICA SANTE PLUS, BP 108,  93162 Noisy le Grand CEDEX
Tél : 01 43 03 02 17  ; site web : www.dolce-medica.fr ; email : mc@dolcemedica.com ou mcasteur-dm@hotmail.fr

ECA MUTUELLE, 53 Rue Lafayette 75009 Paris
Tél : 01 78 09 82 36 ou 0800 155 555  ; site web : www.eca-assurances.com

EOVIE/MUTUELLE DROME APICA mutuelle française Ardèche, 13 Rue du Palis, BP 228, 07000 Privas CEDEX
Tél : 0810 026 007 ; site web : www.mamutuelle.net

Harmonie Mutuelle : site web : www.harmonie-mutuelle.fr

IPSELIA SUD OUEST MUTUALITE (Toulouse , Pau, Bayonne)
Tél : 0810 820 112 ou 05 62 38 10 10 ; site web : www.sompb.fr

LA BOETIE, 87 Rue de la Boétie 75008 Paris
site web : www.directmutuelle.fr

LA COMPAGNIE DES FEMMES : site web : www.comdesfemmes.com

LA DIJONNAISE MUTUELLE, 14 Rue Millotet, BP 543, 21015 Dijon CEDEX
Tél : 03 80 43 67 34

MFIF MUTUELLE, 12 Villa Laugier, 75849 Paris CEDEX 17
Tél : 01 43 80 06 62 ; site web : www.mfif.fr

MTRL LYON
Tél : 0810 811 494 ; site web : www.mtrl.fr

MUTUELLE DE FRANCE73, 27 Allée Albert Sylvestre 73000 Chambéry
site web : www.mutuellesdefrance73.fr

MUTUELLE GENERALE DE PARIS, Libre Réponse N°41605, 75043 Paris CEDEX 01
site web : www.meilleurtaux-assurance.com/sante.pdf/bulletin_mgp.pdf

MUTUELLE VERTE, 78 Cours Lafayette, BP 521, 83041 Toulon CEDEX 9
tél : 04 91 21 70 34 ; site web : www.mutuelleverte.com

Mutuelle des Pays de Vilaine
Remboursement des consultations de naturopathie à hauteur de 4 X 20 € par an
Site web : www.mutuellepaysdevilaine.fr

Mutuelle Radiance : site web :  www.radiancehumanis.com

Mutuelle du Rempart, 46 Bld de Strasbourg, 31000 Toulouse.

Mutuelle SMEBA : site web : www.smeba.fr (mutuelle étudiante)

Myriade Mutuelle, 353 Bld du Président Wilson, 33079 Bordeaux CEDEX
Tél : 0810 120 130 ; site web : www.myriade.fr

NOVIA MUTUELLE « LE METROPOLE », 45 Impasse Herold, Montpellier Zone Garosud, 34070 Montpellier
Tél : 04 86 11 02 00 ; site web : www.novia-sante.fr ; email contact@assurance-novia.fr

PREVADIES : site web : www.prevadies.fr/mutuelle/fr/contact/agences.html

REUNICA MUTUELLE, 154 Rue Anatole France, Levallois Perret
site web : www.reunica.com

S.A.S GROUPE ASSUREMA (groupe de courtage sphinx)
Domaine de Chantoiseaux, 2 Avenue du 24 Avril 1915, 13102 Marseille
Tél : 06 22 03 49 82 ; email : moifemme@orange.fr

SMIP RHONE ALPES MUTUELLE, 5 Avenue de Chevene, 74000 Annecy
Tél : 04 50 45 76 21  ; site web : www.mutuelle-smip.com ; email smip.ra@wanadoo.fr



Les tortillas pour tacos : la recette

Sans gluten, à base de farine de maïs, elles peuvent accompagner tous les plats et sont une bonne alternative au pain et à la farine de blé, car n’oubliez pas, que même si nous avons levé les blocages énergétiques liés au gluten, le secret pour garder l’équilibre est LA DIVERSITE !

Nouveautés, astuces, coups de coeur, pour suivre mon actualité, inscrivez-vous à ma newsletter !



Merci !

Je fête ce mois-ci mes deux ans d’installation à Valence et vous êtes de plus en plus nombreux à m’accorder votre confiance et à me recommander autour de vous. J’essaie de maintenir une demi-journée, le mardi matin aux Ollières sur Eyrieux.

Que de chemin parcouru depuis ma reconversion ! Et cela semble pourtant aller si vite ! J’ai une immense gratitude envers vous et envers l’univers. Mais je pense que ce n’est pas suffisant et je souhaite marquer ma reconnaissance. Votre confiance mérite d’être récompensée….

Alors j’ai décidé de vous offrir 10 € à chaque fois que vous me recommandez à quelqu’un et 10 € à la personne qui vient de votre part. Ces 10 € sont cumulés tout au long de l’année et peuvent être encore utilisés jusqu’à la fin des 3 premiers mois de l’année civile suivante (tous les bons cumulés en 2019 sont valables jusqu’au 31 mars 2020). Ils peuvent être déduits de la séance, soin ou consultation de votre choix (NAET, consultation de naturopathie, Access Bars, massage,  réflexologie plantaire  ou bons cadeaux au choix). A bientôt !

Nouveautés, astuces, coups de coeur, suivez mon actualité en vous inscrivant à ma newsletter !



Tous allergiques ? Comment venir à bout des intolérances et allergies ?

Aujourd’hui, le nombre d’allergies est en constante augmentation dans les pays industrialisés. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) classe les maladies allergiques au quatrième rang mondial des affections et considère que ces pathologies représentent « un problème majeur de Santé publique ».      

Au-delà de la réaction allergique « classique »…

Douleurs ou infections chroniques, maladies de société, fibromyalgie, arthrose, maladies auto-immunes, hyperactivité, autisme, migraines, asthme, eczéma… ? Et si les intolérances et allergies y étaient pour quelque chose ?

Comment « devient-on » allergique ?

Le symptôme allergique visible (rhinite, eczéma…) est le sommet d’un iceberg. Il est l’expression d’un déséquilibre de l’ensemble du corps provoqué par une accumulation d’intolérances ou sensibilités à des substances rencontrées au quotidien.

Au départ, il y a une scène : un système immunitaire déséquilibré (pollution, environnement, stress, alimentation, perturbateurs endocriniens…), un acteur – un allergène bien souvent alimentaire – qui provoque une intolérance ou allergie non diagnostiquée et parfois asymptomatique, un contexte (émotionnel). La substance allergène déséquilibre encore plus le système immunitaire, c’est l’effet boule de neige. Jusqu’à celui qui rend malade, le dernier, d’une liste déjà plus ou moins longue.

Le mécanisme allergique est complexe, multifactoriel. L’émotion peut-être une émotion positive, mais qui est source de déstabilisation (déménagement souhaité, gross

esse…). D’après Sigmund Freud, l’allergie est avant tout une protection psychique, déplacée certes, mais qui protège l’individu en adaptant son organisme à la réalité de la vie quotidienne. Ce stratagème psychique nous permet ainsi de focaliser toute notre attention sur l’allergène et d’oublier l’épisode déstabilisant.

Il ne faut pas attendre pour diagnostiquer une allergie. Dès la naissance, devant un eczéma persistant (l’émotion, ici, est

 la difficulté de la séparation avec la maman), des bronchiolites à répétition, des régurgitations, une respiration sifflante, on peut soupçonner une allergie. On sait de plus en plus que l’eczéma de l’enfance, étouffé à coup de crèmes à la cortisone, se transforme bien souvent en asthme autour de l’adolescence (c’est ce qu’on appelle un déplacement).

Types d’intolérances et d’allergies et symptômes associés

On mélange souvent allergie et intolérance. Il y a plusieurs types d’allergie et les symptômes sont très vastes. Le terme « hypersensibilité » ou « allergie » est une description globale d’une non-compatibilité avec une substance, mais sans préciser le mode d’action.

L’hypersensibilité englobe :

L’allergie immédiate (ou hypersensibilité de type I ou allergie vraie)

Elle est considérée comme une réaction inappropriée du système immunitaire contre un allergène, supposé inoffensif. Le Docteur Kousmine parlait de réaction exubérante.

L’allergie immédiate est causée par un contact avec un agent allergisant, comme le pollen, un aliment, des acariens, une piqûre de guêpe. Les symptômes sont violents, parfois mortels. Elle s’exprime là où le corps est en contact avec l’extérieur : peau, muqueuses, tube digestif, voies respiratoires et oculaires. Les types de symptômes et leur intensité vont varier selon l’endroit où l’allergie se déclare, et en fonction de plusieurs autres facteurs, propres à chaque personne. Ils peuvent être inexistants, très discrets, comme l’apparition de rougeurs sur la peau, ou potentiellement mortels, comme le choc anaphylactique. C’est la réaction allergique la plus fréquente. Et c’est celle qui est diagnostiquée chez l’allergologue.

L’allergie retardée

L’allergie retardée est une réaction inflammatoire plutôt modérée après contact. Les symptômes peuvent prendre de 3 heures jusqu’à 3 jours pour se manifester et sont chroniques, comme les migraines, un colon irritable, des troubles de comportement autisme, hyperactivité), des douleurs articulaires, de la fatigue chronique, des maladies rénales, des maladies pulmonaires, des infections persistantes, des maladies auto-immunes, des fibromyalgies, des réactions lors d’un rappel de ®vaccination, et beaucoup d’autres.

Les tests cutanés chez l’allergologue restent négatifs en cas d’allergie retardée.

L’hypersensibilité de type IV

Elle est à l’origine de réactions allergiques touchant la peau et entraînant des dermatoses suite au contact avec des produits allergisants (nickel, caoutchouc, détergents, cosmétiques…)

Comment fonctionnent les méthodes NAET et Total Reset ?

La méthode NAET®/Total Reset® méthode manuelle énergétique, peut être pratiquée sur toute personne, y compris les nourrissons, les femmes enceintes (avec en plus un bénéfice pour l’enfant à naître).

Solution naturelle, non invasive

La méthode NAET®/Total Reset® prend en compte les trois plans de la personne à la fois : physique, physiologique et émotionnel, en rapport avec une substance donnée. C’est une solution naturelle, non invasive, sans médicament (mis à part traitements déjà en cours que l’on n’arrête pas sans avoir refait un bilan avec l’allergologue), pour désactiver les intolérances, les sensibilités, les allergies et les troubles liés aux allergies, souvent avec des résultats durables. Il s’agit d’une reprogrammation de la réaction du corps face à son(ses) ennemi(s). NAET® a été découvert par le Dr Devi Nambudripad en novembre 1983. Les intolérances, les hypersensibilités et les vraies allergies à médiation IgE (hypersensibilités de type I y compris chocs anaphylactiques) sont toutes considérées comme des « Allergies » selon la terminologie NAET®/Total Reset. NAET®/Total Reset® ne se contente pas de faire un reset informatique sur la substance directement responsable de l’allergie, la méthode rééquilibre l’ensemble du corps, pour toutes les substances rencontrées quotidiennement et dans un ordre bien défini, lié aux émotions pouvant être véhiculées par ces substances.

C’est une méthode qui a emprunté à la médecine énergétique chinoise un travail de déblocage d’énergie dans les méridiens. Le rééquilibrage se fait en accompagnement du traitement médical en cours, s’il y en a un et c’est le médecin qui réévalue à mesure la nécessité de poursuivre, ou de réduire ou de supprimer le traitement.

Pour qui ?

La méthode s’adresse aux personnes souffrant d’allergies, mais aussi à celles souffrant d’intolérances, de maladies auto-immunes, quelque soit l’intensité et la nature des symptômes.

Elle est indolore, non invasive, sans effets secondaires, ne présente aucune contre-indication. Elle peut-être réalisée sur des personnes de tous âges, du bébé à la personne âgée et est indépendante de l’état de santé et des traitements suivis.

Cette thérapie s’appuie sur le principe que la réaction allergique est provoquée par le cerveau en fonction de la perception qu’il a de la substance en cause et non de sa réelle dangerosité. Le cerveau la perçoit comme une menace et met en branle le système immunitaire pour détruire le corps étranger comme s’il s’agissait d’un virus ou d’une bactérie créant les réactions allergiques et/ou crée des blocages dans les méridiens. La méthode NAET®/Total Reset® va permettre de corriger cette perception faussée.

Comment ?

Dans une première phase, la personne allergique va tenir dans sa main un tube en verre contenant la substance allergisante. Pendant ce temps, le thérapeute va tout d’abord vérifier l’effet produit par l’allergène en testant la réaction musculaire du patient. Puis il va stimuler des points d’acupuncture spécifiques situés dans le dos avec un stimulateur électrique ou par de simples pressions avec les doigts. Ces stimulations vont permettre :

  • de mobiliser le système nerveux et d’envoyer un message au cerveau afin d’obtenir une perception juste normalisée,

  • de relancer l’énergie corporelle bloquée dans les méridiens, de la substance incriminée.

Le praticien va ensuite vérifier l’efficacité de cette phase en retestant la réponse musculaire de la personne, qui a toujours son tube d’allergène en main.

Puis il va pratiquer une stimulation de huit autres points d’acupuncture, situés aux avant-bras, aux mains, aux jambes et aux pieds destinée à renforcer le message de déprogrammation envoyé au cerveau.

Le consultant restera ensuite en contact avec la substance durant un quart d’heure. Selon les pathologies et les symptômes, il est possible que deux substances soient traitées ainsi pendant une séance (une substance ou ensemble de substances endogènes et une substance ou ensemble de substances exogènes par exemple).

La personne doit ensuite simplement éviter tout contact avec cette ou ces substances traitées pendant 25 heures après la séance.

Il faut compter en moyenne une douzaine de séances de 45 min à 1 h environ régulièrement (de deux fois par semaine à une fois par mois) pour traiter une personne allergique à une substance. En cas d’allergies multiples, il est nécessaire d’ajouter, à ce protocole de base une séance par allergène supplémentaire. Dans le cas des allergies sévères, le nombre de séances sera beaucoup plus important et est difficile à évaluer d’avance.

Et en moyenne 15 séances de 1h15 à 1h30 pour les maladies auto-immunes.

Les hypersensibilités sont multifactorielles, liées au mode de vie, à l’environnement, à l’état émotionnel. Les stratégies de traitement et de prévention sont multiples. Mais le rééquilibrage du terrain est fondamental, ainsi qu’un changement des habitudes alimentaires, de l’hygiène de vie, une prise en charge émotionnelle, quelque soit le choix thérapeutique ensuite, qu’il soit allopathique ou naturel. Il est primordial que les thérapeutes en médecines naturelles travaillent en parallèle de la médecine allopathique, pour permettre aux consultants d’avoir la meilleure qualité de vie possible, lui apporter le meilleur traitement – tant dans la globalité (en prenant en compte l’origine du problème et toutes ses dimensions) que dans la sécurité (encore une fois, il ne faut pas oublier que l’allergie peut être mortelle).

Stéphanie RAOUL

Naturopathe sur Rendez Vous au cabinet ou via Skype, Praticienne NAET® et Total Reset® – 26 000 Valence

Cet article peut être partagé, mais uniquement dans son intégralité, et en en précisant la source.

 

Nouveautés, astuces, coups de cœur, suivez mon actualité en vous inscrivant à ma newsletter !



La santé féminine

Femme, féminité, yin, équilibre, cycle féminin, hormonal, périodes de repos et de créativité, cycle lunaire, le sujet est vaste…

La naturopathie peut accompagner la femme dans ses questionnements et ses troubles spécifiques et tout au long de sa vie, tant dans sa dimension physique que physiologique ou émotionnelle, la compréhension de son corps, de son énergie et notamment dans ses grandes périodes de bouleversement.

La clé d’un bon fonctionnement : une menstruation saine

De la puberté à la ménopause, aide en cas de troubles courants associés aux règles (plantes, huiles essentielles, connaissance de son corps, de son cycle, réflexologie plantaire, micro-nutrition). Et non, ce n’est pas « normal » d’avoir mal !

  • Syndrome prémenstruel (troubles de l’humeur…)
  • Début de règles congestionné, douloureux
  • Crampes et spasmes (abdominaux ou lombaires)
  • Saignements abondants (hémorragiques)
  • Aménorrhée (absence ou cession des règles hors grossesse ou ménopause)
  • Endométriose (je suis endo-coach, accompagnement vers une alimentation anti-inflammatoire, et une hygiène de vie permettant de nettement diminuer les symptômes !)

L’adolescence

Troubles liés à l’adolescence :

  • Troubles de l’humeur
  • Anorexie
  • Boulimie

La contraception au naturel

Conseils pour celles qui désirent passer à une contraception naturelle (c’est-à-dire hors hormonothérapie)

  • Aide à la régulation du cycle
  • Connaissance de soi
  • Les différentes méthodes (d’observation et de barrière)
  • Leur efficacité, les précautions à prendre
  • La combinaison des méthodes
  • Accompagnement sur la régulation du flux menstruel lors de la pose d’un stérilet au cuivre

La conception au naturel

Quand la décision est prise de concevoir, cela doit être une décision intégrale. La grossesse, ce n’est pas 9 mois, mais 12 !

Avant la grossesse

  • Accompagnement à la régulation du cycle, à la connaissance de sa période fertile
  • Rééquilibrage hormonal et émotionnel par l’énergétique (réflexologie plantaire, Access Bars) et les plantes.
  • Conseils en alimentation, en hygiène de vie
  • Aide aux sevrages
  • Régulation du stress, massages
  • Mise en place d’un programme pré-conceptionnel sur 3 mois (alimentation, activité physique, complémentation
  • Accompagnement des femmes atteintes d’endométriose
  • Papa, maman allergiques ou intolérants ? L’épigénétique, c’est quoi ? C’est le moment de s’y intéresser, notamment pour les allergies, intolérances et toutes les pathologies chroniques. Mise en place d’un programme (alimentation, méthode NAET)

Pendant la grossesse

Mois par mois, trimestre par trimestre, accompagnement de la femme enceinte, que se passe-t-il pour maman et bébé ?

  • Alimentation adaptée
  • Complémentation pour éviter les carences
  • Prise en charge des troubles de manière naturelle (plantes, huiles essentielles)
  • Accompagnement émotionnel et en phytothérapie de la prise de poids, des bouleversements corporels
  • Soins pour éviter ou se débarrasser des vergetures
  • Activité physique
  • Activité sexuelle
  • Préparation à l’accouchement : respiration, assouplissement du périnée pour éviter épisiotomie ou déchirure
  • Au neuvième mois, prise en charge particulière pour faciliter l’accouchement, préparation émotionnelle, réflexologie plantaire
  • Choix de l’allaitement, naturel ou artificiel (avantages, inconvénients)

Les suites de couche et l’allaitement

Accompagnement dans toutes les difficultés qui suivent la naissance de bébé (relation d’aide, plantes, huiles essentielles, fleurs de Bach)

  • Baby blues, chute de cheveux
  • Difficultés d’allaitement
  • Alimentation de la maman pour éviter allergies et reflux gastriques chez bébé
  • Compréhension des pleurs et du sommeil de bébé
  • Allergies et eczéma (méthode NAET) dès la naissance
  • Soins du corps : éviter gerçures et crevasses, retrouver son corps et sa forme
  • Et à tous les âges de l’enfant, relation d’aide aux mamans fatiguées, voire en burn out.

Tous les conseils donnés ne remplacent pas une prescription médicale.

Consultations au cabinet à Valence ou sans bouger de chez vous via skype ! Prise de rendez vous :

Nouveautés, astuces, coups de cœur, suivez mon actualité en vous inscrivant à ma newsletter !

 



La cuisine saine au beurre : le ghee

Qu’est ce que le ghee ?

Le ghee est un beurre cuit, mais pas n’importe comment : il est cuit longuement, et sans qu’aucune matière ne soit brûlée. L’intérêt est de ne conserver que les matières grasses végétales et de débarasser le beurre de ses matières grasses animales néfastes. C’est l’un des ingrédients phare de la cuisine ayurvédique et de ses préparations médicales. L’ayurveda est la médecine indienne ancienne. Ses grands principes ont été codifiés en 5000 avant Jésus Christ. Le ghee serait donc utilisé depuis 7000 ans !

Les bienfaits du ghee :

Le beurre contient des molécules grasses complexes très diverses, et plus que tout autre corps gras végétal, le ghee permet de véhiculer les effets bénéfiques des plantes et des épices dans le corps.. Il tonifie et régénère les organismes, que ce soit pour les femmes enceintes, les problèmes de croissance des enfants, l’anémie des personnes âgées. Il favorise l’assimilation des aliments. Il accentue la vitalité sexuelle. Il fortifie le système nerveux, détérioré souvent par un assèchement progressif des cellules. Le ghee rétablit leur lubrification. Il nourrit le cerveau et tous les tissus du corps, permettant notamment aux personnes convalescentes de reprendre du poids. Il excelle contre les soucis gastriques. Comme s’il tapissait l’estomac pour empêcher toute inflammation, en chassant les impuretés et en favorisant les sucs gastriques. En termes ayurvédiques, il fortifie Agni, le feu digestif. L’Ayurvéda le considère comme un rasayana, c’est-à-dire un aliment donnant jeunesse et longévité.

Contre-indications :
Il peut nuire aux personnes ayant des artères fragiles, souffrant d’obésité, de fièvres ou d’infections.

Où le trouver ?
Vous le trouverez dans la plupart des magasins bio. Mais vous pouvez aussi le préparer vous mêmes.

Recette de fabrication :
Il est très utilisé dans la cuisine Ayurvédique et en Inde.

Le ghee a une couleur jaune d’or et conserve le goût du beurre avec une légère saveur de noisette.

Le ghee a un point de fumée plus élevé que le beurre normal, il supporte les cuissons à hautes températures et permet de cuire des aliments sans noircir et s’utilise aussi pour frire. Vous pouvez l’utiliser en remplacement du beurre ou de l’huile ou d’un autre corps gras comme graisse de cuisson, en cuisine par exemple pour préparer des sauces, pour faire revenir des épices et/ou des légumes, ou en pâtisserie. Il n’a plus la texture du beurre et donc n’est pas idéal à tartiner.

Clarifier le beurre est une excellente solution pour le conserver quand on n’a pas le réfrigérateur.

Ingrédients :
une motte ou une plaque de 500 g. de beurre doux non salé de préférence bio et si possible cru (ou plus si vous souhaitez préparer une plus grande quantité pour en avoir sous la main pour vos recettes). (du vrai beurre pas des beurres « de régime »).

Préparation du ghee :
Placez votre plaque de beurre dans une casserole à fond épais, une casserole en fonte par exemple ou un caquelon à fondue en fonte (pour une petite quantité de beurre à préparer), sans mettre de couvercle. Faites fondre le beurre à feu très très doux (sur le plus petit bec de gaz ou le plus petit feu) pour qu’il fonde en quelques heures (1 à 2 h)

Coupez la source de chaleur quelques instants si besoin si votre beurre fond trop vite et si votre préparation commence à éclabousser.

Lorsque le beurre est fondu, prolongez la cuisson à température de cuisson au minimum. A l’aide d’une écumoire ou d’une petite louche, ôtez au fur et à mesure les particules blanchâtres et la mousse qui remontent à la surface du beurre fondu mais sans mélanger la préparation. Essayez d’enlever un maximum de mousse et de particules blanchâtres composées de caseïne, de petit lait et d’autre impuretés du beurre.

Surveillez la cuisson et retirez la casserole du feu avant que le ghee ne commence à brûler. Laissez reposer la préparation quelques minutes. Pour éliminer les restes de particules, les matières sèches et foncées qui peuvent se trouver dans la casserole, filtrez la préparation grâce à chinois à mailles très fines (ou deux chinois superposés) ou dans un filtre à café perpétuel, une étamine, un linge fin et propre. Le liquide jaune d’or est le ghee. Le liquide blanc est du petit lait. Versez le liquide jaune obtenu dans des bocaux en verre, à conserve ou à confiture (de préférence stérilisés), arrêtez de verser lorsque vous arrivez au petit lait. Ne versez pas le petit lait dans les bocaux. Fermez les bocaux avec leur couvercle. Si vous voyez encore un peu de ghee dans la casserole mélangé à du petit lait, placez la casserole au réfrigérateur. Les deux parties vont se séparer, le ghee solidifié positionné par dessus le petit lait.

La provenance, la qualité du beurre et la durée de la cuisson peuvent influencer la texture, la couleur et le goût du ghee obtenu.

Conservation :

Le ghee liquide après la cuisson de préparation, laissé à l’air ambiant va se solidifier dans le bocal. L’idéal est de stériliser les pots avant de les remplir comme on le fait pour conserver les pots de confiture. Le ghee dans son bocal fermé, placé dans un endroit sec, peut se conserver longtemps de préférence à l’abri de la chaleur et de la lumière. Il n’est pas nécessaire de le placer au réfrigérateur. Il se conserve au minimum un an dans de bonnes conditions.