Fatigue, moral, immunité, la vitamine D comme alliée !

Traditionnellement donnée aux jeunes enfants pour favoriser la croissance, prévenir le rachitisme, et aux personnes âgées contre l’ostéoporose, la vitamine D3 est essentielle pour fixer à la fois le calcium et le phosphore. Mais ce ne sont pas ses seules propriétés !

L’été, les rayons UVB du soleil permettent au corps de fabriquer naturellement la vitamine D, grâce au cholestérol. A partir de l’automne, le manque, voire l’absence de soleil, la réduction du temps d’ensoleillement quotidien, sans compter le stress, entraînent une baisse du taux de vitamine D dans l’organisme.

La vitamine D pour l'immunité

La vitamine D booste notre système immunitaire. Nous sommes donc moins vulnérables aux infections, aux microbes et aux phénomènes d’inflammations, présents dans un grand nombre de maladies auto-immunes.

En fait, en l’absence de vitamine D, le système immunitaire ne démarre tout simplement pas. Les cellules de l’immunité qui sont chargées de tuer les bactéries et les virus (les lymphocytes T) doivent d’abord trouver de la vitamine D circulante, la fixer sur un récepteur pour lancer leur processus de défense.

En bref, la vitamine D permet l’activation du système immunitaire de défense.

Elle participe à la prévention des maladies hivernales, à tout âge, et aux épidémies de grippe (à laquelle on peut associer également l’influenzinum en homéopathie : demander conseil à votre médecin ou pharmacien), angines, bronchites, rhinopharyngites, otites et congestions pulmonaires. Elle permet de réduire l’asthme.

La vitamine D pour l'énergie et contre la déprime hivernale

La vitamine D redonne de l’énergie et de la vitalité. Elle régénère et stimule les sources d’énergie de l’organisme, glandes surrénales et thyroïde. Sa carence se fait rapidement ressentir et entraîne une fatigue chronique, de la dépression, de l’anxiété, du stress, éventuellement une prise de poids (par manque de stimulation de la thyroïde, avec un métabolisme ralenti et des surrénales : manque de production de noradrénaline), de l’inflammation et des douleurs (par manque de stimulation des surrénales et donc de production de cortisol).

La vitamine D pour la prévention des maladies cardio-vasculaires

La vitamine D régule les palpitations cardiaques et combat l’hypertension avec une grande efficacité. Elle permet de diminuer le taux de mauvais cholestérol et le diabète gras. Elle permet de réguler l’absorption des graisses et des sucres.

La vitamine D pour la santé des os et la croissance de tout l'organisme

La vitamine D améliore l’assimilation du calcium et du phosphore, les deux principaux minéraux du corps. Elle favorise le métabolisme cellulaire et la croissance du corps de tout l’organisme. Elle combat l’ostéoporose, la fragilité des os, des dents, des cheveux et des ongles. Elle a une puissante action reminéralisante, alcalinisante et antioxydante. Elle favorise la multiplication des cellules saines et résistantes et est un excellent complément dans les cas contre le développement des cancers, tumeurs et maladie auto-immunes. Elle diminue les douleurs et les maladies inflammatoires telles que arthrose, arthrite, tendinites, rhumatismes, sciatiques…

Quel produit et combien de temps ?

Pour être efficace, la cure de vitamine D3 doit se faire en automne et en hiver, de fin octobre à fin avril (vacances de Toussaint aux vacances de printemps), en continu, pour prendre le relais du soleil, à raison de 500 UI par jour (les recommandations françaises se sont enfin alignées aux recommandations de tous les autres pays, pour chaque personne de la famille, quel que soit son âge. Et pas avec n’importe quel produit. Il faut qu’elle soit naturelle et bio-disponible directement par l’organisme.

Mon chouchou, celle que j’utilise depuis des années pour toute la famille est la vitamine D3 du laboratoire LPEV, qui propose des produits de grande qualité, à raison de 5 gouttes par jour, quelque soit l’âge, sans aucun problème, y compris pour les nourrissons. Ces dosages peuvent être augmenté pour certaines personnes pour lesquelles les besoins sont accrus (femmes enceintes, jeunes enfants, personnes âgées), mais seulement sur avis d’un praticien de santé. J’ai réellement vu de gros changements pendant la saison hivernale contre les infections. Et ceci pour un coût modique : moins de 30 € pour toute la cure par personne.

Vitamine D3 liquide, laboratoire LPEV, au 04 70 90 61 45 ou https://lpev.fr

On vous demandera un code praticien, car leurs produits ne peuvent être conseillés que par des praticiens de santé, munissez vous du code praticien suivant : 1357007

Vision yogique de la santé – santé et conscience

Véritable révélation pour moi, la vision yogique de la santé m’a permis de mettre des mots
sur des intuitions. Cette conception énergétique, axée sur l’ouverture des chakras et à la conscience m’a confortée dans les choix et stratégies d’accompagnements que j’avais intuitivement mis en place.
Dans la vision yogique, la maladie naît du déséquilibre des 3 chakras inférieurs, reliés respectivement aux éléments terre, eau et feu et qui par ailleurs s’entraînent et s’entretiennent dans leurs déséquilibres.

Le premier chakra, relié à l’élément Terre correspond aux besoins primaires, au réconfort et à la sécurité. De son déséquilibre, naissent les addictions, les troubles alimentaires, les maladies d’encrassement : cholestérol…
Le deuxième chakra, relié à l’élément eau, central pour moi, est le siège des émotions. De
son déséquilibre naissent les troubles immunitaires, troubles des barrières, comme les allergies, l’asthme, les maladies auto-immunes, le diabète, les troubles de la thyroïde, les cancers, tiens, tiens…
Avez vous déjà essayé de maîtriser l’eau ? C’est compliqué n’est ce pas ? Et lorsqu’elle est retenue, elle risque de faire pourrir de l’intérieur. Les émotions, lorsqu’on essaie de les contenir, de les maîtriser, cristallisent dans le corps et font le terreau de la pathologie.
Le troisième chakra, relié à l’élément feu permet la réalisation, l’action. De son déséquilibre naissent l’anxiété, la dépression, les troubles de la concentration, migraines, acouphènes, troubles digestifs…

Pour équilibrer ces chakras inférieurs, il est nécessaire d’activer les chakras supérieurs et permettre à la conscience de s’ouvrir. Le yoga est une voie, le chamanisme en est une autre, les outils d’Access Consciousness (avec en premier lieu Access Bar® auquel je forme et ouvert à tout public), très pragmatiques en sont une autre, bien plus accessible aux néophytes. Toutes sont compatibles.

Il est évident que l’objectif n’est pas de tout contrôler, de ne plus avoir d’émotions, mais au contraire d’accepter de les vivre, d’être bousculé par les vagues, de les observer, de les accepter, puis de les laisser partir. De permettre de s’éveiller à plus de conscience. D’Accepter d’exprimer ses émotions, de pleurer, de crier quitte à passer pour un(e) hystérique peut-être. D’apprendre à dire non et à s’aligner à soi-même, plutôt qu’à ce que l’on attend de nous.

On pourra également mettre en place un « programme » d’hygiène de vie, alimentaire, sportif. En 1h30 de consultation, on vous donnerait toutes les clés nécessaires à retrouver l’équilibre physiologique. Mais détaché d’un travail sur soi, de développement personnel, de prise de recul, de conscience – pour pouvoir observer sans juger, accepter, et laisser passer les émotions pour ne pas les retenir et les cristalliser – cela n’a pas de sens et ne peut pas être pérenne.

Vous est-il déjà arrivé… de prendre des résolutions de rentrée, de nouvelle année, de vous inscrire à la salle de sport… ? Vous avez un objectif, vous savez exactement comment faire. Mais… Où en êtes vous ? Que s’est-il passé ?

Manger sainement est indispensable à l’équilibre physiologique et permet l’apport nutritionnel nécessaire au bon fonctionnement hormonal et nerveux. Faire du sport également. Fournir l’énergie primaire et s’occuper des symptômes est suffisant pour faire fonctionner votre voiture, mais pas pour nous. Travailler sur soi, faire une thérapie, du développement personnel tout en ayant une hygiène de vie déplorable n’est pas suffisant non plus, si les apports ne permettent pas au système nerveux de fonctionner correctement. Ces trois axes sont les piliers fondamentaux de la naturopathie. Ils sont indissociables, et il est nécessaire de travailler dans la globalité. Personne n’envisage jamais entreprendre une psychothérapie en/sur une seule séance pour constater le résultat peu probant, et se dire en sortant, que cela ne fonctionne pas…

Mon travail a donc pris un grand virage ces derniers mois. J’accompagne de plus en plus de
personnes engagées dans leur chemin vers le mieux être, sur tous les plans, hygiène de vie, réglage alimentaire, accompagnement psycho-émotionnel, pour atteindre l’autonomie globale.
Car la santé est un processus vivant, en aucun cas un produit fini, il y aura toujours de nouveaux
défis. Dès lors que nous en avons surmonté un, d’autres surviennent. Les difficultés font partie
intégrante du chemin, et nous invitent continuellement à développer notre conscience. Acquérir l’autonomie est donc indispensable pour corriger à chaque instant les déséquilibres, pour tolérer les bouleversements tant physiologiques, intérieurs qu’extérieurs.
Je remercie au passage tous ceux qui m’ont fait confiance et me témoignent leur gratitude, et tous ceux qui me font confiance. Le changement nécessite un engagement. Le chemin peut être long parfois, semé d’embûches, avec des hauts et des bas, mais derrière chaque épreuve se trouve un cadeau.
Je m’associe de plus en plus avec des coachs en développement personnel et psychologues pour
vous proposer des stages : en novembre, classe X-men avec Ingrid Atamian (voir plus bas), coach en
développement personnel ; en février, classe Fondation de 4 jours en résidentiel (l’objectif est de regarder ce qui fonde votre vie, quels sont les blocages, les limitations, et de reconstruire, sur de nouvelles bases) avec Ann-Karin Griesner, psychologue, dans la Drôme.

Entre consultations et formations – et étant donné que je ne réponds pas au téléphone
pendant mes consultations – je suis difficilement joignable. Je propose donc, depuis la rentrée, sur
mon agenda en ligne, des rendez vous téléphoniques préalables de 15 min pour les nouveaux clients, pour discuter de cet engagement nécessaire et pour lever les utopies de résolution de toute une vie en 1h30… Vous pouvez également prendre rendez vous sur ces créneaux pour vous renseigner sur une classe, une séance.
Je vous souhaite une très belle année scolaire, et je termine en vous partageant ce texte très juste du psychothérapeute John Welwood, dans son ouvrage « Le chemin de l’amour conscient », – qui même si au départ est dédié aux relations conscientes et au travail psycho-thérapeutique – peut parfaitement se transposer au travail et au chemin naturopathiques également.

« Dans ma pratique de psychothérapeute, je me suis aperçu que lorsque les gens attendent des réponses immédiates sans même avoir examiné les questions qu’ils se posent, ils ne sont généralement pas disposés à accomplir de réels changements. Je me suis également rendu compte que si je propose des solutions à des gens qui n’y sont pas prêts, ils ne s’en serviront pas. C’est pourquoi les livres qui apportent des réponses toutes faites, du genre « Comment réussir… », à moins d’aider les gens à développer en eux une volonté de changement, sont souvent inefficaces. Les gens les lisent, ils essaient parfois les techniques proposées mais les oublient tout aussi vite. Ces méthodes sont rarement suivies d’effets tant qu’elles nous servent à éviter d’affronter une difficulté qui nous obligerait à trouver notre propre réponse.
Ce qui favorise le plus la croissance et la transformation, plus que toute autre technique, car plus fondamental, c’est le changement du cœur. Ce genre de changement intérieur ne peut se produire qu’à partir du moment où nos questions et nos difficultés nous touchent vraiment, quand elles éveillent en nous la volonté d’adopter une nouvelle approche. Nos problèmes sont toujours là, mais nous pouvons désormais y faire face car nous les voyons sous un nouveau jour : nous ne sommes plus des victimes et nous voyons en quoi ils nous invitent à des changements importants, pour évoluer dans de nouvelles directions. Quand notre contexte change, il nous révèle un chemin sur des terres qui nous paraissaient jusqu’alors interdites et impénétrables. Les solutions peuvent dès lors apparaître.
La plupart des livres…ont une approche du type « résolution de problème » : ils soulignent les aspects qui posent problème et proposent des stratégies de correction. Tout comme la médecine
allopathique qui privilégie la guérison des symptômes, cette approche a une certaine utilité. Mais… en ces temps difficiles, nous devons aller plus loin qu’un simple soulagement des symptômes. »

Le soleil, ennemi… ou ami ?

La publicité, les magazines, parlent beaucoup des méfaits du soleil. Surtout lorsqu’il s’agit de vendre des crèmes solaires plus performantes les unes que les autres, crèmes polluantes et pleines de nanoparticules (au mieux).

Ce n’est pas tant le soleil qui est dangereux, c’est le mauvais usage qu’on en fait. C’est à dire : 

  1. Erreur n°1 : S’exposer au soleil aux heures les plus chaudes.
  2. Erreur n°2 : Se tartiner de crème, voire d’huile ou pire, de graisse à traire et faire la crêpe en plein soleil.
  3. Erreur n°3 : Croire que l’on est protégé et faire l’erreur n°1.
  4. Erreur n°4 : S’exposer brutalement, des heures durant pendant ses congés, avec une peau non préparée et qui ne voit pas le soleil de l’année.
  5. Erreur n°5 : Faire l’erreur n°1 en portant des lunettes de soleil (eh oui, c’est un réflexe lorsque la luminosité est trop forte). Mais si la luminosité est trop forte pour les yeux, elle l’est aussi pour la peau ! Et le fait de porter des lunettes de soleil trompe le cerveau sur la puissance du rayonnement solaire et lui enlève la capacité de juger les brûlures, augmentant encore les risques de coups de soleil.
  6.  Erreur n°6 : Faire un cocktail de toutes ces erreurs combinées !

Les filtres solaires des crèmes solaires favorisent le carcinome, car ils bloquent l’énergie solaire en surface, endommageant les cellules, les protéines, et l’ADN lui-même.

Les lunettes de soleil peuvent être remplacées par un chapeau à large bord, aussi souvent que possible, pour éviter le contact direct des rayons brûlants. Mais les yeux ont aussi besoin de lumière pour se nourrir et nourrir le cerveau. Il est donc bien de ne pas les utiliser systématiquement. 

Pour un bon usage du soleil :

  • L’été, s’exposer peau nue, sans crème, ni lunettes, aux heures les plus fraîches, le matin avant 11h, et le soir après 16h, au soleil doux.
  • Privilégier une exposition active : activité physique (marche, volley, yoga…).
  • Aux heures les plus chaudes, si l’on doit s’exposer, se protéger avec des vêtements légers mais couvrants. Certains vêtements et chapeaux sont conçus avec une protection UV.
  • Aux heures les plus chaudes, se maintenir à l’ombre des arbres (attention aux parasols sur les plages : la réverbération brûle aussi et on peut avoir une insolation par les yeux).

Et le reste de l’année, prenez conscience de l’importance de l’exposition au soleil et profitez de la moindre occasion pour bénéficier de ses rayons !

Les lundis et jeudis, sur Facebook, Pinterest, Instagram, Linkedin, votre réseau social favori pendant l’été : suivez-moi ! 10 bienfaits du soleil, 1 jour, 1 bienfait (il est évident que bienfait il y a, si bon usage du soleil il y a !), sur fond de photos de voyages ensoleillés, ici et ailleurs…

Alerte canicule… Mes conseils naturos

La canicule… fait la une depuis quelques jours. La chaleur, est un gros stress pour l’organisme,
surtout quand elle est subite comme elle l’est en ce moment. Et qui dit stress, dit réponse physiologique.

Pour faire court et être simple, le stress engendre un état inflammatoire, et en réponse au stress,
l’organisme (les surrénales) produit du cortisol.

La quantité élevée de cortisol s’accompagne d’une multitude de troubles, entre autres :
troubles de l’humeur, du sommeil, et de la mémoire, voire désorientation, agitation et confusion, augmentation de la tension, rétention d’eau et jambes lourdes, bouffées de chaleur, épuisement,
difficultés de concentration…

Outre les recommandations classiques qui ont largement été relayées (s’hydrater, se tenir au frais, fermer les volets, se rafraîchir…), je partage quelques petites astuces complémentaires à tous ceux qui sont obligés de sortir pour travailler et qui n’ont pas la climatisation, soit au travail,
soit à la maison.

Pour aider le corps à se réguler et à compenser ce stress, l’alimentation prend une importance encore plus grande. Il faut veiller à avoir une alimentation légère et équilibrée, augmenter les rations végétales, et les acides gras essentiels (omégas 3 essentiellement), naturellement
anti-inflammatoires, mais aussi bien veiller à l’apport en acides aminés essentiels indispensables au bon fonctionnement hormonal (complémenter en pollen si nécessaire).

Pensez aux douches fraîches à volonté. L’hydrothérapie et notamment les bains dérivatifs sont une méthode qui permettent d’aider le corps à réguler sa température interne et qui vous permettront de mieux tolérer ces fortes chaleurs. L’objectif ? Maintenir le périnée au frais. La nuit, cela permet d’avoir un sommeil plus récupérateur, avec moins de sueurs.

Comment ?

La méthode classique se pratique avec un gant et une bassine d’eau fraîche (et non glacée). Placé au dessus de la bassine, on trempe un gant dans l’eau, puis on exerce une friction douce dans les deux plis inguinaux et sur le périnée, (toujours de l’aine au périnée pour une question
d’hygiène) , d’un côté puis de l’autre, dans un mouvement continu, tout en veillant à ce que le reste du corps soit bien au chaud (si vous frissonnez, peu de chances en ce moment, ajoutez un pull !).
C’est très important !!! A pratiquer 10 min, aussi souvent que vous le souhaitez.

Il existe des poches de gel dans le commerce (c’est beaucoup plus pratique!), à mettre au congélateur et qui peuvent être portées (entourées d’un linge pour que ce ne soit pas glacé), au contact du périnée. Et pour ceux qui ne sont pas équipés, il y a la méthode d’urgence : vous pouvez mettre des petites bouteilles d’eau au congélateur, puis les placer dans un gant, fermer le tout avec un élastique et glisser le tout entre vos cuisses en vous couchant. Je
vous laisse imaginer des techniques pour faire tenir cela ! Bon, j’admets que ce n’est pas très sexy, mais c’est très efficace !

Quelques contre-indications tout de même :

  • épuisement
  • opération chirurgicale récente
  • période des règles
  • premier trimestre de grossesse en cas de FIV, traitement…
  • pendant la digestion (soit mettre une poche avant le début du repas, soit
    attendre 1h30 après le repas)
  • prudence en cas de stimulateur cardiaque, prothèses, multi-opérations…

Pour aller plus loin , je vous conseille de lire : « Le bain dérivatif » de France Guillain.

Lyme, ses vecteurs, prévention et accompagnements naturels

Je vous fais un petit résumé de ce qu’il est important de savoir… La maladie de Lyme n’est pas
reconnue en France.
  1. Les vecteurs de Lyme​​
    Les tiques, oui ! Mais pas que…. leurs larves aussi et araignées, moustiques, taôns, aoûtats, mélophages, puces… sembleraient l’être également ! Mais toutes les tiques et autres insectes ne sont pas infectés non plus !
    On soupçonne aussi une transmission de la mère à l’enfant, par les relations sexuelles (chlamidiae, un des co-infectants de Lyme, est sexuellement transmissible), par les transfusions sanguines…
  2. Piqué ? Comment sait-on si l’on est porteur de Borrélia ? S’il y a un érythème migrant (cercles concentriques sur une grande surface : jusqu’à 30 cm, ne pas confondre avec la petite inflammation due à la piqûre comme pour tout autre insecte), pas de doute, ils sont le signe du conflit entre Borrélia, ses co-infectants et les lymphocytes. Dans ce cas, consulter un médecin au plus vite. Mais, dans  30 % des cas, il n’y a pas d’érythème migrant. Lyme peut être asymptomatique jusqu’à 10 ans après piqûre…. Borrélia n’est pas toute seule, il y a des dizaines de co-infectants, avec des symptômes fluctuants et très différents d’une personne à l’autre, donc difficiles à identifier, des réactivations lorsque le système immunitaire est affaibli, d’où l’errance médicale. Le test Elisa n’est pas assez sensible… Il a été abandonné par la plupart des autres pays. En cas de symptômes « bizarres », changeants, d’errance médicale, de prise d’anti-dépresseurs, parce que « c’est dans la tête », il peut être bon de consulter un médecin sensibilisé à la maladie.
  3. La difficulté, dans cette maladie, est que la Borrélia n’est pas seule… D’une part, elle est entourée d’un biofilm qui la rend très peu vulnérable aux antibiotiques, et d’autre part, elle est accompagnée de dizaines d’autres co-infectants, virus, parasites…
  4. On peut obtenir une rémission, pour cela il faut combiner traitements allopathiques, antibiotiques et accompagnements naturels (huiles essentielles, traitements anti-parasitaires, homéopathie, hygiène de vie et toutes solutions permettant d’avoir un système immunitaire le plus performant possible. Total Reset, en rééquilibrant le terrain, en énergétique permet d’avoir de bons résultats.
  5. Le mieux, c’est la prévention… Une bonne hygiène de vie, pour un bon système immunitaire… Et pensez :
  • à vous protéger, quand vous sortez… vêtements légers, mais longs et couvrants. Voici un mélange en homéopathie qui réduit les risques de piqûres : caladium seguinum 7CH, ledum palustre 7CH, calcarea phosporica 7 CH 3 granules, 3 fois par jour ou Peros Tick du Labo Loën en phyto-aromathérapie, 1 à 3 doses 2-3 fois par jour.
  • à vérifier votre peau en rentrant de promenade, n’oubliez pas les cheveux !
  • à toujours retirer une tique le plus tôt possible et avec un tire tique (car avec une pince à épiler, en appuyant dessus, elle rejette de la salive)
  • à mettre sur la piqûre un mélange huile/huiles essentielles immédiatement et pendant plusieurs jours, 2 fois par jour, (une noisette d’huile et une goutte de chacune de ces huiles essentielles : origan, antibactérien très puissant et large spectre, tea tree, antifongique en plus, ravintsara, antiviral, et lavande vraie pour adoucir)
A l’approche de l’été, prenez soin de vous, protégez vous !
Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à prendre rendez vous !



Access Bars®

Je suis tombée dans la marmite Access Bars® il y a un peu moins d’un an. J’étais en quête d’une méthode de thérapie brève permettant de libérer les émotions.

Expérimentation

J’ai besoin d’expérimenter avant de proposer une nouveauté au cabinet. J’ai testé, après ma formation, sur mon entourage, mes enfants, pré-adolescents. Après trois séances sur chacun d’eux, j’ai vu des changements dans leur façon d’appréhender le monde.

Ma fille, hypersensible, toujours dans le doute, la culpabilité, les angoisses, avait de grosses difficultés à faire des choix, pour elle. Je l’ai vu prendre de l’assurance et s’engager, tant physiquement dans ses activités sportives, que mentalement, dans un choix d’orientation.

Mon fils quant à
lui, a essuyé un premier échec cuisant dans son vœu d’entrer en section sportive. Il s’ennuyait en classe et le faisait bien sentir à l’équipe enseignante. Et la sanction est tombée. Au lieu d’entrer dans un schéma classique de sensation d’injustice, il a pris beaucoup de recul, n’est pas entré dans la colère, a accepté de voir le côté positif de cet échec et a adapté son comportement avec conscience pour atteindre son objectif à la rentrée prochaine. Tous les deux, à 14 et 12 ans, ont gagné en conscience et maturité, d’une manière exceptionnelle pour leur jeune âge.

Quant à moi, avec mon planning d’hyperactive hypersensible, je suis devenue accro, les séances Access Bars® font aujourd’hui partie de mon hygiène de vie !

Mise en pratique au cabinet

Forte de ces expériences, j’ai commencé à le proposer au cabinet, lorsque je sentais que ce serait une belle contribution pour le client. Et… les résultats sont allés au-delà de mes attentes ! Chez beaucoup, immédiatement en fin de séance, j’ai pu observer une sérénité retrouvée, des traits détendus, une respiration plus fluide. Et sur la durée, un meilleur sommeil, un plus grand détachement…

Et l’aventure continue…

Les séances se sont multipliées rapidement par le bouche à oreille… Alors, j’ai décidé de continuer à me former pour être facilitatrice et transmettre ce processus puissant à toutes les personnes qui veulent l’offrir à leur entourage, échanger et le recevoir aussi souvent qu’elles le souhaitent.

Et aujourd’hui, j’ai aussi enfin mis à jour mon site internet pour l’intégrer officiellement à mes pratiques ! Dans moins d’un mois, je serai en plus facilitatrice et j’organise ma première formation certifiante Access Bars® le samedi 15 juin, à Valence. D’autres dates prévues en juillet/août !

 

 

 



Mutuelles qui remboursent la naturopathie

Liste des mutuelles qui remboursent les soins de naturopathie

(Certaines mutuelles remboursent aussi les compléments alimentaires, sous conditions :
renseignez vous auprès de ces mutuelles)

ABELA ASSURANCES : boulevard du 4 septembre BP 26,  38501 Voiron CEDEX
tel : 0 805 814 815  ; site web : www.abela.fr/index.php

ADREA : site web : www.adrea.fr/particulier

ALIANS (contrat medinat : spécialisé dans les médecines complémentaires)
2 rue de la Roquette – Passage du Cheval Blanc- 75 011 Paris
tel : 04 53 06 85 83 ou 04 91 73 50 87 (Anne-Marie GROSJEAN)

APRIL : site web : www.april.fr

AXISLIANS (Contrat MEDINAT- Mutuelle REPAM – spécialisé dans les médecines complémentaires, assureur de l’Omnes depuis plus de 15 ans)
complémentaire Medinat/Santé Hospitalisation
Site Web : www.myassurance.eu ; Christelle Werbrouck – Email : c.werbrouck@axisalians.eu – Tél : 01 60 42 72 72

ALPTIS ASSURANCES, 25 Cours Albert Thomas – 69445 LYON CEDEX 03
Tél : 04 72 36 16 20 ; web : www.alptis.org

ASSUREMA/SPHINX : site web : www.sphinx-solutions.fr

BIO SANTE : Autrement Demain CO evolution 102 RUE DE LA JOANNA 69126 BRINDAS
Tél : 04 78 45 27 96  ; site web : www.econo-ecolo.org

CABINET D’ASSURANCE SAFEWAY /Mutuelle BIO SANTE
 9, Rue d’Hanoï – 69100 Villeurbanne
Tél : 08 25 02 07 50 / 04 72 10 12 40 / Fax. 04 72 07 98 62
Site web : www.safeway.fr/mutuelle ; Email : safeway@wanadoo.fr

CAP ASSUR (gamme cap vert, thérapeute agrée ACSA INTERNATIONAL)
51 quai Vauban 66000 PERPIGNAN
Tél : 0800 160 166 ; site web : www.cap-assur.com

Cap Vert : ALIAS ASSURANCES / CAP VERT
124 Rue du Régiment de Bigorre, 65000 Tarbes
Tél : 05 62 44 37 42 ; web : www.mutuelle-capvert.com ; mail : contact@mutuelle-capvert.com

CCMO partenaire GICARE, 24 Rue Saint Lazare 75009 Paris
Tél : 01 53 21 95 17 ; site web : www.ccmo.fr  ; email : marianne.stoia@wanadoo.fr

CEGEMA DOSILIA : site web : www.libreassurances.fr/cegema-dosilia

CREDIT MUTUEL / Contrat Réflexe Prévention :  Numéro vert : 0 825 01 02 02

DOLCE MEDICA SANTE PLUS, BP 108,  93162 Noisy le Grand CEDEX
Tél : 01 43 03 02 17  ; site web : www.dolce-medica.fr ; email : mc@dolcemedica.com ou mcasteur-dm@hotmail.fr

ECA MUTUELLE, 53 Rue Lafayette 75009 Paris
Tél : 01 78 09 82 36 ou 0800 155 555  ; site web : www.eca-assurances.com

EOVIE/MUTUELLE DROME APICA mutuelle française Ardèche, 13 Rue du Palis, BP 228, 07000 Privas CEDEX
Tél : 0810 026 007 ; site web : www.mamutuelle.net

Harmonie Mutuelle : site web : www.harmonie-mutuelle.fr

IPSELIA SUD OUEST MUTUALITE (Toulouse , Pau, Bayonne)
Tél : 0810 820 112 ou 05 62 38 10 10 ; site web : www.sompb.fr

LA BOETIE, 87 Rue de la Boétie 75008 Paris
site web : www.directmutuelle.fr

LA COMPAGNIE DES FEMMES : site web : www.comdesfemmes.com

LA DIJONNAISE MUTUELLE, 14 Rue Millotet, BP 543, 21015 Dijon CEDEX
Tél : 03 80 43 67 34

MFIF MUTUELLE, 12 Villa Laugier, 75849 Paris CEDEX 17
Tél : 01 43 80 06 62 ; site web : www.mfif.fr

MTRL LYON
Tél : 0810 811 494 ; site web : www.mtrl.fr

MUTUELLE DE FRANCE73, 27 Allée Albert Sylvestre 73000 Chambéry
site web : www.mutuellesdefrance73.fr

MUTUELLE GENERALE DE PARIS, Libre Réponse N°41605, 75043 Paris CEDEX 01
site web : www.meilleurtaux-assurance.com/sante.pdf/bulletin_mgp.pdf

MUTUELLE VERTE, 78 Cours Lafayette, BP 521, 83041 Toulon CEDEX 9
tél : 04 91 21 70 34 ; site web : www.mutuelleverte.com

Mutuelle des Pays de Vilaine
Remboursement des consultations de naturopathie à hauteur de 4 X 20 € par an
Site web : www.mutuellepaysdevilaine.fr

Mutuelle Radiance : site web :  www.radiancehumanis.com

Mutuelle du Rempart, 46 Bld de Strasbourg, 31000 Toulouse.

Mutuelle SMEBA : site web : www.smeba.fr (mutuelle étudiante)

Myriade Mutuelle, 353 Bld du Président Wilson, 33079 Bordeaux CEDEX
Tél : 0810 120 130 ; site web : www.myriade.fr

NOVIA MUTUELLE « LE METROPOLE », 45 Impasse Herold, Montpellier Zone Garosud, 34070 Montpellier
Tél : 04 86 11 02 00 ; site web : www.novia-sante.fr ; email contact@assurance-novia.fr

PREVADIES : site web : www.prevadies.fr/mutuelle/fr/contact/agences.html

REUNICA MUTUELLE, 154 Rue Anatole France, Levallois Perret
site web : www.reunica.com

S.A.S GROUPE ASSUREMA (groupe de courtage sphinx)
Domaine de Chantoiseaux, 2 Avenue du 24 Avril 1915, 13102 Marseille
Tél : 06 22 03 49 82 ; email : moifemme@orange.fr

SMIP RHONE ALPES MUTUELLE, 5 Avenue de Chevene, 74000 Annecy
Tél : 04 50 45 76 21  ; site web : www.mutuelle-smip.com ; email smip.ra@wanadoo.fr



Les tortillas pour tacos : la recette

Sans gluten, à base de farine de maïs, elles peuvent accompagner tous les plats et sont une bonne alternative au pain et à la farine de blé, car n’oubliez pas, que même si nous avons levé les blocages énergétiques liés au gluten, le secret pour garder l’équilibre est LA DIVERSITE !

Nouveautés, astuces, coups de coeur, pour suivre mon actualité, inscrivez-vous à ma newsletter !



Merci !

Je fête ce mois-ci mes deux ans d’installation à Valence et vous êtes de plus en plus nombreux à m’accorder votre confiance et à me recommander autour de vous. J’essaie de maintenir une demi-journée, le mardi matin aux Ollières sur Eyrieux.

Que de chemin parcouru depuis ma reconversion ! Et cela semble pourtant aller si vite ! J’ai une immense gratitude envers vous et envers l’univers. Mais je pense que ce n’est pas suffisant et je souhaite marquer ma reconnaissance. Votre confiance mérite d’être récompensée….

Alors j’ai décidé de vous offrir 10 € à chaque fois que vous me recommandez à quelqu’un et 10 € à la personne qui vient de votre part. Ces 10 € sont cumulés tout au long de l’année et peuvent être encore utilisés jusqu’à la fin des 3 premiers mois de l’année civile suivante (tous les bons cumulés en 2019 sont valables jusqu’au 31 mars 2020). Ils peuvent être déduits de la séance, soin ou consultation de votre choix (NAET, consultation de naturopathie, Access Bars, massage,  réflexologie plantaire  ou bons cadeaux au choix). A bientôt !

Nouveautés, astuces, coups de coeur, suivez mon actualité en vous inscrivant à ma newsletter !



Tous allergiques ? Comment venir à bout des intolérances et allergies ?

Aujourd’hui, le nombre d’allergies est en constante augmentation dans les pays industrialisés. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) classe les maladies allergiques au quatrième rang mondial des affections et considère que ces pathologies représentent « un problème majeur de Santé publique ».      

Au-delà de la réaction allergique « classique »…

Douleurs ou infections chroniques, maladies de société, fibromyalgie, arthrose, maladies auto-immunes, hyperactivité, autisme, migraines, asthme, eczéma… ? Et si les intolérances et allergies y étaient pour quelque chose ?

Comment « devient-on » allergique ?

Le symptôme allergique visible (rhinite, eczéma…) est le sommet d’un iceberg. Il est l’expression d’un déséquilibre de l’ensemble du corps provoqué par une accumulation d’intolérances ou sensibilités à des substances rencontrées au quotidien.

Au départ, il y a une scène : un système immunitaire déséquilibré (pollution, environnement, stress, alimentation, perturbateurs endocriniens…), un acteur – un allergène bien souvent alimentaire – qui provoque une intolérance ou allergie non diagnostiquée et parfois asymptomatique, un contexte (émotionnel). La substance allergène déséquilibre encore plus le système immunitaire, c’est l’effet boule de neige. Jusqu’à celui qui rend malade, le dernier, d’une liste déjà plus ou moins longue.

Le mécanisme allergique est complexe, multifactoriel. L’émotion peut-être une émotion positive, mais qui est source de déstabilisation (déménagement souhaité, gross

esse…). D’après Sigmund Freud, l’allergie est avant tout une protection psychique, déplacée certes, mais qui protège l’individu en adaptant son organisme à la réalité de la vie quotidienne. Ce stratagème psychique nous permet ainsi de focaliser toute notre attention sur l’allergène et d’oublier l’épisode déstabilisant.

Il ne faut pas attendre pour diagnostiquer une allergie. Dès la naissance, devant un eczéma persistant (l’émotion, ici, est

 la difficulté de la séparation avec la maman), des bronchiolites à répétition, des régurgitations, une respiration sifflante, on peut soupçonner une allergie. On sait de plus en plus que l’eczéma de l’enfance, étouffé à coup de crèmes à la cortisone, se transforme bien souvent en asthme autour de l’adolescence (c’est ce qu’on appelle un déplacement).

Types d’intolérances et d’allergies et symptômes associés

On mélange souvent allergie et intolérance. Il y a plusieurs types d’allergie et les symptômes sont très vastes. Le terme « hypersensibilité » ou « allergie » est une description globale d’une non-compatibilité avec une substance, mais sans préciser le mode d’action.

L’hypersensibilité englobe :

L’allergie immédiate (ou hypersensibilité de type I ou allergie vraie)

Elle est considérée comme une réaction inappropriée du système immunitaire contre un allergène, supposé inoffensif. Le Docteur Kousmine parlait de réaction exubérante.

L’allergie immédiate est causée par un contact avec un agent allergisant, comme le pollen, un aliment, des acariens, une piqûre de guêpe. Les symptômes sont violents, parfois mortels. Elle s’exprime là où le corps est en contact avec l’extérieur : peau, muqueuses, tube digestif, voies respiratoires et oculaires. Les types de symptômes et leur intensité vont varier selon l’endroit où l’allergie se déclare, et en fonction de plusieurs autres facteurs, propres à chaque personne. Ils peuvent être inexistants, très discrets, comme l’apparition de rougeurs sur la peau, ou potentiellement mortels, comme le choc anaphylactique. C’est la réaction allergique la plus fréquente. Et c’est celle qui est diagnostiquée chez l’allergologue.

L’allergie retardée

L’allergie retardée est une réaction inflammatoire plutôt modérée après contact. Les symptômes peuvent prendre de 3 heures jusqu’à 3 jours pour se manifester et sont chroniques, comme les migraines, un colon irritable, des troubles de comportement autisme, hyperactivité), des douleurs articulaires, de la fatigue chronique, des maladies rénales, des maladies pulmonaires, des infections persistantes, des maladies auto-immunes, des fibromyalgies, des réactions lors d’un rappel de ®vaccination, et beaucoup d’autres.

Les tests cutanés chez l’allergologue restent négatifs en cas d’allergie retardée.

L’hypersensibilité de type IV

Elle est à l’origine de réactions allergiques touchant la peau et entraînant des dermatoses suite au contact avec des produits allergisants (nickel, caoutchouc, détergents, cosmétiques…)

Comment fonctionnent les méthodes NAET et Total Reset ?

La méthode NAET®/Total Reset® méthode manuelle énergétique, peut être pratiquée sur toute personne, y compris les nourrissons, les femmes enceintes (avec en plus un bénéfice pour l’enfant à naître).

Solution naturelle, non invasive

La méthode NAET®/Total Reset® prend en compte les trois plans de la personne à la fois : physique, physiologique et émotionnel, en rapport avec une substance donnée. C’est une solution naturelle, non invasive, sans médicament (mis à part traitements déjà en cours que l’on n’arrête pas sans avoir refait un bilan avec l’allergologue), pour désactiver les intolérances, les sensibilités, les allergies et les troubles liés aux allergies, souvent avec des résultats durables. Il s’agit d’une reprogrammation de la réaction du corps face à son(ses) ennemi(s). NAET® a été découvert par le Dr Devi Nambudripad en novembre 1983. Les intolérances, les hypersensibilités et les vraies allergies à médiation IgE (hypersensibilités de type I y compris chocs anaphylactiques) sont toutes considérées comme des « Allergies » selon la terminologie NAET®/Total Reset. NAET®/Total Reset® ne se contente pas de faire un reset informatique sur la substance directement responsable de l’allergie, la méthode rééquilibre l’ensemble du corps, pour toutes les substances rencontrées quotidiennement et dans un ordre bien défini, lié aux émotions pouvant être véhiculées par ces substances.

C’est une méthode qui a emprunté à la médecine énergétique chinoise un travail de déblocage d’énergie dans les méridiens. Le rééquilibrage se fait en accompagnement du traitement médical en cours, s’il y en a un et c’est le médecin qui réévalue à mesure la nécessité de poursuivre, ou de réduire ou de supprimer le traitement.

Pour qui ?

La méthode s’adresse aux personnes souffrant d’allergies, mais aussi à celles souffrant d’intolérances, de maladies auto-immunes, quelque soit l’intensité et la nature des symptômes.

Elle est indolore, non invasive, sans effets secondaires, ne présente aucune contre-indication. Elle peut-être réalisée sur des personnes de tous âges, du bébé à la personne âgée et est indépendante de l’état de santé et des traitements suivis.

Cette thérapie s’appuie sur le principe que la réaction allergique est provoquée par le cerveau en fonction de la perception qu’il a de la substance en cause et non de sa réelle dangerosité. Le cerveau la perçoit comme une menace et met en branle le système immunitaire pour détruire le corps étranger comme s’il s’agissait d’un virus ou d’une bactérie créant les réactions allergiques et/ou crée des blocages dans les méridiens. La méthode NAET®/Total Reset® va permettre de corriger cette perception faussée.

Comment ?

Dans une première phase, la personne allergique va tenir dans sa main un tube en verre contenant la substance allergisante. Pendant ce temps, le thérapeute va tout d’abord vérifier l’effet produit par l’allergène en testant la réaction musculaire du patient. Puis il va stimuler des points d’acupuncture spécifiques situés dans le dos avec un stimulateur électrique ou par de simples pressions avec les doigts. Ces stimulations vont permettre :

  • de mobiliser le système nerveux et d’envoyer un message au cerveau afin d’obtenir une perception juste normalisée,

  • de relancer l’énergie corporelle bloquée dans les méridiens, de la substance incriminée.

Le praticien va ensuite vérifier l’efficacité de cette phase en retestant la réponse musculaire de la personne, qui a toujours son tube d’allergène en main.

Puis il va pratiquer une stimulation de huit autres points d’acupuncture, situés aux avant-bras, aux mains, aux jambes et aux pieds destinée à renforcer le message de déprogrammation envoyé au cerveau.

Le consultant restera ensuite en contact avec la substance durant un quart d’heure. Selon les pathologies et les symptômes, il est possible que deux substances soient traitées ainsi pendant une séance (une substance ou ensemble de substances endogènes et une substance ou ensemble de substances exogènes par exemple).

La personne doit ensuite simplement éviter tout contact avec cette ou ces substances traitées pendant 25 heures après la séance.

Il faut compter en moyenne une douzaine de séances de 45 min à 1 h environ régulièrement (de deux fois par semaine à une fois par mois) pour traiter une personne allergique à une substance. En cas d’allergies multiples, il est nécessaire d’ajouter, à ce protocole de base une séance par allergène supplémentaire. Dans le cas des allergies sévères, le nombre de séances sera beaucoup plus important et est difficile à évaluer d’avance.

Et en moyenne 15 séances de 1h15 à 1h30 pour les maladies auto-immunes.

Les hypersensibilités sont multifactorielles, liées au mode de vie, à l’environnement, à l’état émotionnel. Les stratégies de traitement et de prévention sont multiples. Mais le rééquilibrage du terrain est fondamental, ainsi qu’un changement des habitudes alimentaires, de l’hygiène de vie, une prise en charge émotionnelle, quelque soit le choix thérapeutique ensuite, qu’il soit allopathique ou naturel. Il est primordial que les thérapeutes en médecines naturelles travaillent en parallèle de la médecine allopathique, pour permettre aux consultants d’avoir la meilleure qualité de vie possible, lui apporter le meilleur traitement – tant dans la globalité (en prenant en compte l’origine du problème et toutes ses dimensions) que dans la sécurité (encore une fois, il ne faut pas oublier que l’allergie peut être mortelle).

Stéphanie RAOUL

Naturopathe sur Rendez Vous au cabinet ou via Skype, Praticienne NAET® et Total Reset® – 26 000 Valence

Cet article peut être partagé, mais uniquement dans son intégralité, et en en précisant la source.

 

Nouveautés, astuces, coups de cœur, suivez mon actualité en vous inscrivant à ma newsletter !