Idées reçues : Acidité et citron

Le citron : acidifiant ou basifiant ?

Très à la mode, la cure de jus de citron suscite souvent des interrogations.

Tout d’abord, il faut rappeler que le corps ne peut fonctionner correctement que lorsque le pH sanguin, mesurant le degré d’acidité ou d’alcalinité de toutes les substances, est légèrement alcalin, à un pH d’environ 7,4.

Pour maintenir le pH du sang à la normale, le corps pioche dans les tissus et les os pour fournir des bases minérales (calcium, potassium, ou magnésium) qui se lient aux acides excédentaires, étant ainsi responsables d’ostéoporoses précoces par exemple. Ces bases permettent de tamponner l’acidité éliminée ensuite via la respiration par les poumons ou l’urine par les reins.

On a souvent tendance à catégoriser les aliments selon leur potentiel alcalinisant ou acidifiant. Mais la réalité est plus complexe que cela et le citron l’illustre bien.

Certains aliments peuvent influence la capacité du corps à réguler son propre pH en lui apportant des minéraux qui permettent de désacidifier.

Mais la source majeure d’acidification est le stress !

La renommée du jus de citron a été construite par ses partisans pour ses capacités à alcaliniser le corps en démontrant qu’il parvenait à alcaliniser le pH urinaire…  

Mais qu’en est-il du pH sanguin ?

Capacités métaboliques

Le citron contient des acides faibles (par opposition aux acides forts), comme l’acide citrique.

Le corps a en principe, la capacité à oxyder les acides du citron en les transformant en bases, ce qui aura un effet alcalinisant.

Cependant, ceux qui oxydent mal les acides faibles voient le citron acidifier leur organisme.

Alors comment savoir ?

En fonction de votre tempérament d’une part et en observant votre métabolisme et votre terrain.

Si vous êtes plutôt nerveux, frileux, mince sans effort, vous allez mal oxyder les acides faibles et la cure de jus de citron est contre-indiquée.

Si, en revanche vous êtes plutôt bien en chair, il y a plus de chances que la cure de jus de citron vous convienne.

En expérimentant !

Buvez un grand verre de jus de citron à jeun. Et si vous ressentez des maux de ventre, de la fatigue, ou une frilosité une demi-heure après, c’est le signe que vous oxydez mal les acides faibles !